Je suis en PAIX physiquement 🧘🏼‍♀️ Et vous?

J’ai eu cette réflexion apaisante durant ma pratique de yoga hier. Vous savez celle du dimanche dont je vous parle souvent? Alors j’y ai réalisé que j’étais en paix physiquement. Je m’explique. Je sens et j’accepte les limites de mon corps: l’arrière d’une jambe qui est plus tendu, une hanche qui offre moins d’ouverture, une posture s’exprimant complètement différemment d’un côté par rapport à l’autre, des asanas mises de côté par respect pour mon corps, etc. Vous comprenez? Je fais ma pratique de yoga dans un flot continu d’ajustements et de prises de conscience. Je suis connectée. Et en PAIX avec ce que mon corps m’offre comme possibilités. Dans CE moment.
Je fais de la musculation aussi depuis des dizaines d’années maintenant (et j’AIME ça!). Mon corps musclé n’a pas la souplesse de celui d’une ancienne gymnaste ou d’une danseuse pratiquant le yoga. Mais c’est mon corps, ses possibilités, et ça me satisfait totalement.
Il y a quelques années, alors que je participais à un atelier de yoga afin d’augmenter mes connaissances, la formatrice (très reconnue) avait fait plusieurs commentaires désobligeants sur mon corps et ma façon de faire les postures, et ça devant tout le monde. Je crois qu’elle connaissait pas mal tous les participants du groupe et moi j’étais la petite « intruse ». Des exemples? Dès la première posture de la formation, supta virasana (le héros couché sur le dos), elle a dit: « Ah les p’tites cuisses d’athlète » insinuant que mes cuisses étaient contractés et que mes genoux ne se déposaient pas au sol autant que ceux des autres…À un autre moment, alors que nous travaillions en petits groupes, elle est arrivée dans le mien et a dit en me regardant à la volée: « Moi avant j’avais un corps comme ça mais je me suis tannée d’avoir mal partout alors… » J’étais abasourdie. WoW il me semble que ça ne fait pas très yogique des paroles comme ça… Je peux vous confirmer que ça m’a marquée. Vraiment. Et non, je n’ai pas fait d’autres formations avec elle!…
Ce sont des souvenirs qui me sont revenus dans ma pratique de yoga d’hier. Et je me suis dit que moi je l’aimais mon corps, avec ses limitations, ses raideurs, ses résistances mais aussi avec sa force et ses grandes capacités. Depuis des années je focalise sur ce qu’il peut accomplir avec un défi raisonnable, plutôt que de le pousser et lui faire mal. Oui, je suis en PAIX avec tout ça. ☯️
Et pour vous? Comment ça se passe physiquement? Vous n’êtes pas obligés de répondre sur cette page, bien que si vous en avez envie allez-y!, mais j’espère initier ne serait-ce qu’une petite réflexion sur le sujet.
💚 LOVE 💚
0 réponses

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *